Steve Gadet : « Pour ma part, je préfère dix jeunes debout derrière leurs idées que 100 fatalistes »

Tribune par Steve Gadet, écrivain et  Maître de Conférence à Université des Antilles :

Quand ça se passe en Afrique du Sud, vous comprenez, vous applaudissez. Quand ça se passe aux Etats-Unis, vous comprenez, vous applaudissez, vous écrivez. Quand ça se passe chez nous, ça vous semble vide de sens, vous récriminez.

L’indignation de ces jeunes activistes doit être entendue. Pour ma part, je préfère dix jeunes debout derrière leurs idées que 100 fatalistes, conformistes et individualistes. Ils ne sont pas les premiers à faire ça et ils ne seront pas les derniers si nous ne saisissons pas ce moment pour avoir une conversation autour de notre mémoire, de notre histoire.

Ces jeunes ne sont pas bêtes et sans raisonnement intellectuel. Ils ne sont pas non plus les marionnettes d’un groupe politique. Arrêtons de les insulter et de les ridiculiser à partir du confort de nos petites vies. Vous avez eu leur âge ? Vous savez que ce sont des années où on veut changer le monde et nous avons besoin de cette énergie. Nous sommes le fruit de gens qui avaient cette énergie à un moment donné. Les jeunes d’aujourd’hui ne vont pas militer comme ceux qui avaient 20 ans durant les années 60 ou dans les années 80 ou comme moi au début des années 2000.

Ils vous montrent les étoiles et vous regardez leur doigt. Ils vous montrent les architectes de leur histoire, vous regardez les statues qui tombent. Ils/elles disent clairement ce qu’elles veulent sans se cacher, vous ne voyez pas leur courage. Gilbert Pago l’a clairement expliqué avec la bienveillance et l’intelligence qui le caractérisent. On ne peut pas exclure Shoelcher des luttes anti-esclavagistes mais nous ne pouvons pas non plus le déifier et en faire le seul héros comme ces statues semblent le laisser comprendre. Nos ancêtres réduit.e.s en esclavage ont eux-mêmes beaucoup cogné ce système pour le faire tomber.

Continuez à lire sur:

/https://www.people-bokay.com/steve-gadet-pour-ma-part-je-prefere-dix-jeunes-debout-derriere-leurs-idees-que-100-fatalistes/

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s